Fermer
théâtre

ORPHANS

Danny et Helen fêtent la prochaine arrivée de leur deuxième enfant. La soirée bascule lorsque Liam, le jeune frère d'Helen, débarque. Il est recouvert de sang et affirme avoir trouvé un homme blessé dans la rue. À force de revenir sur le déroulé des faits, l'émotion s'estompe et l'innocence du jeune homme s'évapore.

La vérité de Liam se teinte alors d'ambiguïté. Comme il l'avait fait avec Ingmar Bergman dans Infidèles, présenté au CDNO en 2019, le tg STAN s'empare du texte de Dennis Kelly pour bousculer les questions morales. Animé par une profonde recherche de la sincérité, le collectif flamand prend appui sur l'écriture corrosive du dramaturge anglais pour mener une exploration de la cruauté sociale d'aujourd'hui, de la violence dissimulée au sein d'une intimité familiale. Grâce à l'intense présence du tg STAN, le grondement sourd du texte de Dennis Kelly trouve un écho mordant et la fiction n'en révèle que plus amèrement l'aveuglement du réel.

Publié le 13/08/2021


Mots clés :