concerts

Festivals : gagnez la première quinzaine

0b6f58fd0cfc955d4eb60497e583cc3705bb3654
Pour cette deuxième étape de notre tour d’horizon des festivals, honneur aux deux premières semaines de juillet. Du gros morceau mais pas que de la grosse artillerie.

Un festival ne fait pas le printemps du jazz, mais l’été ces musiques sont loin de jouer les cigales. Comme chaque année, le Gent Jazz déboule avec une belle armada de groupes faisant l’actualité du jazz et des grands noms entretenant un certain voisinage avec la chose. Sting, Joan Baez, John Zorn, Diana Krall, James Holden, Moses Boyd Exodus, Makaya McCraven, Blick Bassy…deux semaines pour renoncer à faire le point sur le jazz et se perdre dans une infinité de propositions.
Les Ardentes assument désormais clairement un positionnement « musiques urbaines ». Black Eyed Peas, Booba, Juice Wrld, Kodak Black, Lil Uzi Vert, Lomepal, Nekfeu…on ne va pas y entendre beaucoup de grosses guitares mais certainement le son de ralliement d’une ardente jeunesse.
Au Jaaz de Saint-Omer, on aime la géographie. Combinant ancrage territorial, valorisation du patrimoine, répertoire et création, ce beau festival gratuit cultive sa distinction. Laurent Cugny en curator fait à nouveau vibrer la scène jazz française : Thomas Grimmonprez, Nicolas Moreaux, Malo Mazurié, Rémy Gauche, Dexter Goldberg, Plume Quartet, Sylvain Rifflet, David El-Malek, Sophie Alour, Armel Dupas, Guillaume de Chassy, Orchestre National de Jazz…Des noms, des lieux, des passionnés au service du grand public et de la découverte. Un autre rapport au jazz et au festival.
Le Cactus Festival entretient une certaine forme de classicisme. Chaque année, on loue la qualité de son accueil et une programmation toujours smart qui parvient à mélanger les générations. dEUS, Bloc Party, Joe Jackson, Neneh Cherry, , Band of Horses, Parquet Courts, Aldous Harding, Cat Power…le bon ton est donné.
La Citadelle en Bordée c’est de la musique dans les cafés, sur les quais, sur des podiums…une virée généreuse où festoient rock, folk, blues, reggae et bien évidemment des chants de marins locaux, nationaux et même de nos voisins côtiers. Faut garder le cap dans tout cela.
Qu’est-ce qui peut bien unir la Polynésie et Courcelles les Lens ? Musiques, danses, tatouages, gastronomie…Durant trois jours au Festival Polynésien, la culture polynésienne se trouve un nouvel atoll et cela fait douze éditions que le public en raffole.
Le Main Square c’est du carré et un spectre qui arrose du local à l’international. Du très gros : DJ Snake, Christine & the Queens, Damso, Cypress Hill, Angèle, Mackelmore, Martin Garrix, Lomepal, Skip The Use, Ben Harper, Bigflo et Oli…Des artistes ayant explosé récemment : Lizzo, Shame, Idles, Jonathan Wilson…Et des régionaux émergents : Rappeurs en Carton, Nouveaux Climats, Cayman Kings, Weekend Affair, Structures, Fall of Messiah. Carré et gigogne, des cubes qui s’emboitent plus qu’ils ne s’empilent.
Le En Nord Beat aime le calembour et les télescopages musicaux. Le point commun entre Omar Souleyman, Skatalites, Nashville Pussy, Brain Damage ou l’ordre du Periph ? Une même passion qui embrasse large et tend les bras aux musiques actuelles d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs.
Le Rock R4 fait preuve également d’un bel éclectisme et d’une sacrée générosité. Écouter gratuitement Marcel et son Orchestre, Eiffel, Ko Ko Mo, EFYX, June Bug, La goulue…c’est une proposition bien tentante pour qui aime festoyer en compagnie variée.
Dour est le reflet de l’actualité musicale. Ici aussi rap, RNB, electro occupent la majorité de l’affiche et souvent avec les meilleurs produits frais : Vince Staples, Rae Sremmurd, Skepta, Action Bronson, A$AP Rocky…et plus de 200 artistes à suivre sur 8 scènes. C’est carrément trop, mais chaque année on fait la queue à ce buffet musical orgiaque.
Et le rock’n’roll dans tout cela ? Si la guitare est en berne dans nombre de festivals, on sait qu’on pourra la trouver « Into the Wild »au Sjock. Ici on ne renifle pas l’air du temps trop occupé à régler le carburateur du rock pour le faire pétarader. Des années que ça dure et personne ne se pose la question de mettre des freins au bazar. Hives, Flogging Molly, Hellacopters, Gluecifer, CJ Ramone, King Khan…une bulle esthétique plus que temporelle. Une certaine forme de résistance au changement pointerait la DRH…
Deux jours à faire la tournée des boites sur un même périmètre ? Musiques, décors, pyrotechnie, foule en délire…Sur le modèle du gigantisme à la Tomorrowland, le So-Whappy se la joue peplum-marathon dans une ambiance débridée très Spring Breakers. Tout est parfaitement cadré pour que tout semble permis.
Le Bos ! c’est un peu l’équipe du Wilde Westen de Courtrai qui organise un pique-nique. Au vert, avec une préoccupation écologique sincère au sein du parc Bergelen, on pourra y entendre à la fraiche et dans une ambiance décontractée des musiques qui régénèrent : Absynthe Minded en acoustique, Beak, Joep Beving, Daniel Blumberg, Daniel Higgs, Frederico Albanese, Quatuor MP4…Enfants et curieux sont les bienvenus pour une des offres les plus singulières de ce début d’été. Pas besoin d’être le plus puissant pour être le Bos !

 

Publié le 16/06/2019 Auteur : Bertrand Lanciaux

Gent Jazz : 29/06-9/07, Gand (B), www.gentjazz.com
Les Ardentes : 04-07/07, Liège (B) www.lesardentes.be
Jaaz festival : 5-9/07, Saint Omer (62) www.saintomerjaazfestival.fr
Cactus : 5-7/07, Brugges (B) www.cactusfestival.be
La Citadelle en Bordée : 5/07, Dunkerque (59) www.citadelleenbordees.fr
Festival Polynésien : 5-7/07, Courcelles les Lens (62) Facebook
Mainsquare : 5-7/07, Arras (62), www.mainsquarefestival.fr
En Nord Beat : 5-6/07, Bailleul (59)  www.ennordbeat.fr
Rock R4 : 5-7/07, Revelles (80) www.festivalr4.fr
Dour : 10-14/07, Dour (B) www.dour.be
Sjock : 12-14/07, Sjock (B) www.sjock.com
So W’Happy : 13-14/07, Rongy (B)  www.so-whappy.com
Bos ! : 13/07, Gullegem (B) www.wildewesten.be




Mots clés : electro rap rock pop festivals